Les bienfaits

Les bienfaits du massage



Le système circulatoire


Le massage augmente la circulation sanguine, apportant ainsi plus d'oxygène et d'éléments nutritifs aux cellules, aux tissus et aux organes. Les tissus sont vitalisés et reconstitués. Les toxines et les déchets de toute appartenance circulent mieux dans les veines, les fibres musculaires sont détendues et le débit sanguin se trouve nettement amélioré.


Le système digestif


Le massage aide les muscles abdominaux à se détendre, facilitant ainsi le processus digestif. Le foie et les fonctions rénales sont stimulés, les toxines sont plus facilement éliminées du corps par nos émonctoires naturels et le système immunitaire est stimulé. Comme notre pouvoir d'auto-guérison tire sa force des organes digestifs, le massage harmonisera le système nerveux autonome.

Votre estomac peut même se mettre à gargouiller, comme un signe que votre système digestif fonctionne à nouveau normalement.


Le système lymphatique

L'action du massage augmente la circulation lymphatique, aidant à l'élimination des toxines et renforçant ainsi les défenses immunitaires du corps.


Le système musculaire


Le massage stimule les muscles et augmente leur tonicité. Il assouplit le tissu conjonctif, il est décontractant, relaxant et vitalisant. Il stimule les vaisseaux capillaires sous-cutanés, ce qui active le fonctionnement des vaisseaux sanguins musculaires. Sous l'effet de l'augmentation du débit sanguin, le tonus musculaire sera augmenté.

Le toucher local stimule et étire les fibres musculaires pour les détendre et les soulager. Il supprime l'acide lactique et les autres déchets pour laisser la place à l'oxygène et aux nutriments nécessaires aux muscles.


La peau

La peau est notre organe le plus étendu et le plus lourd du corps, elle contient les liquides organiques, du sang, des vaisseaux sanguins, des tissus conjonctifs, des muscles et une riche innervation.

Elle répond à des variations de température, elle est un organe composé de plusieurs couches de tissus, elle est la première barrière de protection de l'organisme des animaux vertébrés.

La peau est le principal organe de la sensibilité.

En médecine chinoise, la peau est influencée et est sous contrôle direct des poumons, quand l'énergie pulmonaire est forte, la peau est nourrie et luisante. Les poumons diffusent le Qi et les liquides organiques dans tout l'organisme à travers la peau.

Ainsi, l'humidité cutanée dépend également de l'état de santé des poumons.


Le système nerveux

Le massage augmente l'apport de sang aux rachis vertébraux et au cerveau. Il calme les tensions nerveuses. Lorsque vous recevez un massage, des messages du "toucher" sont envoyés à votre cerveau. Votre cerveau décide alors si le contact est positif. Il le fait en le comparant à des expériences similaires vécues dans le passé.

Si le toucher est perçu comme une expérience positive, le système nerveux parasympathique est activé et le taux de cortisol est réduit. Le corps retourne à son état de repos et de restauration pendant que vous appréciez le soin, la respiration et la circulation ralentissent, l'anxiété diminue.


Le mentale (psychologie)


Le massage est un moyen de communication par le toucher, pouvant véhiculer la valorisation de soi ainsi qu'un bien-être général.

Ainsi des massages faits régulièrement peuvent aider à prévenir un état de stress chronique et maintiennent un équilibre à long terme.


La dépuration par nos émonctoires naturels


La dépuration consiste à éliminer les déchets de l'organisme. Pour cela il y a deux manières complémentaires, nos émonctoires présents dans l'organisme et une aide venant de l'extérieur que l'on nommera« hygiène de vie». Nos émonctoires sont les portes de sortie des toxines. Ils agissent comme les stations d'épuration nettoyant le corps. Il existe 5 émonctoires principaux et chacun d'eux filtre et élimine des déchets spécifiques. Si un émonctoire venait à ne plus travailler correctement, des toxines s'accumuleraient dans l'organisme. En cas de mauvaise élimination ou une insuffisance éliminatoire de l'un d'entre eux, un autre émonctoire prend le relais pour autant que celui-ci ne soit pas surchargé. En cas de surcharge des émonctoires, le corps s'intoxique, ce qui peut créer avec le temps des maladies. Les émonctoires sont les principales voies d'élimination des déchets dont dispose notre organisme.

depositphotos_123950464-stock-photo-bene